Wednesday, 31 December 2014

Bonne année, liberté/Happy New Year, freedom



L’année 2014 s’achève. Son bilan est lourd, seulement, c’est bientôt l’heure des comptes. Élections législatives à la date du 25 janvier. Tournure prévisible. Comme le souligne autant Jacques Sapir dans son blog: “Elle vient aussi solder une politique inhumaine imposé par ce même Samaras aux ordres de la ‘Troïka’, soit, rappelons le la Banque Centrale européenne, la Commission Européenne et le FMI. Elle solde de plus une politique des faux-semblants de ce gouvernement aux ordres, qui n’a ni rétabli les finances publiques (une partie des ressources fiscales sont ‘fictives’ car la population n’a plus les moyens de les payer) ni provoqué un retour de la croissance”. En ce sens enfin, oui... “Bonne année 2015”.

Monday, 29 December 2014

Le naufrage Samaras/Samaras wrecked



Décidément, le temps est à l’orage et aux sauvetages. Lundi 29 décembre, au troisième et dernier tour de l'élection présidentielle au Parlement, l'ancien commissaire européen Stávros Dímas n'a obtenu que 168 voix, loin des 180 voix nécessaires à son élection. Suite au naufrage de Samarás, l’assemblée sera dissoute et des élections législatives anticipées seront organisées très probablement à la date du 25 janvier. Sauvetage alors en vue ?

Monday, 22 December 2014

Nelly contre l'insignifiance/Nelly against the insignificance



On ne peut rien comprendre à l’insignifiance actuelle si l’on n’y voit pas la forme la plus délirante du projet contemporain, à savoir, la manipulation totale des destins et des significations. L’affaire de la tentative de corruption du député Khaikális tourne alors au feuilleton pathétique. Le procureur a entendu l’agent corrupteur présumé en tant que témoin, ce dernier, n’a pas été mis en état d’arrestation. La confusion domine, sauf pour Nélly Andrikopoúlou, autrefois passagère du bateau Mataroa dont les obsèques ont eu lieu ce lundi 22 décembre à Athènes. Grand soleil.

Friday, 19 December 2014

Scrutin à deux millions/Election of two million



La grande escroquerie ambiante, croise et amène souvent bien d’autres. Question de régime politique alors réel et si concret. Celui de Samaras, de la Troïka et de l’UE. Pávlos Khaikális député du parti des Grecs Indépendants (droite anti-mémorandum) et acteur connu, vient de saisir la justice. Un entrepreneur assez connu lui aurait proposé un... certain “paquet”, dont la valeur totale serait estimée entre deux et trois millions d’euros. En échange, le député devrait trahir la ligne de son parti et ainsi voter en faveur du candidat marionnette Dimas (son élection a été ouvertement souhaitée par Angela Merkel et par les autres maîtres du destin européiste), à travers la procédure toujours en cours, de l’élection du nouveau Président de la République. Athènes, 19 décembre 2014.

Thursday, 18 December 2014

Épouvantails épouvantés/Terrified scarecrows



C’est décidément l’ère des épouvantails et des épouvantés. XXIe siècle. Style nouveau et totalitarisme collatéral. Et voilà que l’élection cosmétique du nouveau Président de la République dans la colonie grecque, redevient une affaire importante pour les affaires de notre monde inédit.

Saturday, 13 December 2014

Grexit



Sur Athènes il pleut. Les habitants murmurent, les îles d’Égine et de Póros se trouvent alors submergées, cependant sans les touristes, tandis que dans le métro athénien les mendiants nouveaux, insistent inlassablement sur le fait de leur appartenance à la citoyenneté du pays. Donc, tout va bien.

Wednesday, 10 December 2014

Dignité/Dignity



Athènes temps gris et temps fort. Les camarades de Nikos Romanos, jeunes comme lui étaient encore là, devant les grilles de l’hôpital. La nouvelle venait tout juste de tomber. Le “gouvernement” du lugubre Samaras a reculé face à la mobilisation, la leur et la nôtre, et face à sa propre absurdité politique peut-être. Un amendement de la dernière minute faisant suite à la proposition des partis de l’opposition et donc il accorde le droit... bafoué à Níkos Romanós. Lui, tout comme les autres détenus pourront alors étudier. Depuis ce matin, il avait aussi refusé de boire. Il interrompt alors sa grève de la faim. Soulagement et alors dignité. Il était grand temps.

Sunday, 7 December 2014

Cagoulards nouveaux/New Cagoulards



Le centre-ville d’Athènes a suffoqué ce weekend dans un nuage de souillure policière. Comme d’ailleurs dans de nombreuses autres villes en Grèce, le samedi 6 décembre, les forces de l’ordre, en uniforme ou en porteurs de... cagoule, ont semé la panique, en assaillant les manifestants, les passants et les journalistes qui s’y trouvent par hasard ou par conviction.

Wednesday, 3 December 2014

Subaltern Studies



Narrer sa crise s’avère un exercice coutumier par ces temps si nouveaux. À nos risques et périls ! Comme dans un presque ailleurs historique, s’agissant de Guillaume Apollinaire, où Laurence Campa note alors ceci: “Plein de bon sens, il sait que toute expérience comporte une marge d'erreur et de péril.”, “Le Monde diplomatique” (décembre 2014). Nous y sommes encore et autant, un siècle après, si... bien installés dans “notre” crise.

Wednesday, 19 November 2014

Après la crise ?/After the crisis ?



La crise grecque s’invite cette semaine à Marseille. Du 19 au 23 novembre, le MuCEM, Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, dédie un temps fort à la crise grecque et par extension à la crise économique, sociale et politique qui affecte les pays du Sud de l’Europe depuis 2008.

Tuesday, 18 November 2014

ERASMUS à Athènes/ERASMUS in Athens



L’hiver européen perdure et se précise incontestablement en Grèce. Lundi 17 novembre, lors des rassemblements et manifestations commémoratifs de la révolte des étudiants contre l’autre dictature, celle de 1973, des policiers ont délibérément attaqué les manifestants aux cris: “Vous vous êtes rendus à la manif... vous allez mourir”. Un étudiant allemand du programme Erasmus a même été violement agressé par “nos” policiers prétoriens. Il avait été tout simplement présent sur (le mauvais endroit) lundi au soir.

Saturday, 15 November 2014

Les Régions au pays de l'austérité/The regions in the country of austerity



Le temps athénien se précise, grisaille ambiante et répression face à la moindre manifestation. Ces derniers jours, ce sont les étudiants qui ont ainsi goûté à la... gouvernance Samaras en plus d’un journaliste blessé par des policiers. Le nouveau recteur de l’Université d’Athènes est d’ailleurs un “répressionniste” néolibéral avéré, rien... à redire. D’après les témoignages cités par la presse preuves à l’appui, les hommes des MAT (CRS) ont délibérément “chargé” contre leurs “cibles”, une fois de plus.

Sunday, 9 November 2014

L'avenir sous la pluie/The future under the rain



Les fortes pluies sont arrivées avec le vent du sud. Les températures restent pourtant clémentes et les Athéniens se disent plutôt soulagés. Car le chauffage devient désormais un luxe pour le plus grand nombre. Temps orageux, alors porteur de nombreux incidents humains et climatiques. Inondations, effondrements et autres “catastrophes” en rajoutent ainsi... à la morosité sociale. Temps présent et temps d’avenir ?

Monday, 3 November 2014

Automne



La Grèce refait ses cartons d’hiver. Les touristes se raréfient peu à peu tandis que les... sans autre domicile évident, retrouvent enfin “leur” place de la Constitution. Samedi 1er novembre et sur cette même place (Sýntagma), un rassemblement organisé par les syndicats du parti communiste (KKE) avait certes réuni pas mal de monde, toutefois, dans un univers plus morcelé et “exclusif” que jamais.

Tuesday, 28 October 2014

Sous la tempête, la crise/In the storm, the crisis



Sous la tempête, la crise. Le vent déchaîné, les pluies qualifiées de diluviennes, et enfin, l’inhabituelle tornade qui a frappé pas loin du Pirée à sa manière, voilà pour ce qui a composé l’essentiel de l’actualité durant la semaine dernière. Les dégâts ont été une fois de plus très importants, singulièrement dans les quartiers situés à l’ouest de l’agglomération et autant, dans le chemin tracé de l’épicentre de la paupérisation galopante. Question de météo.

Friday, 17 October 2014

Funeste futile/Futile baneful



Le funeste régit et le futile demeure. La bourse d’Athènes a dévissé de plus de 6%, tout comme certaines autres paraît-il cette semaine ; chez nous cependant, dans l’indifférence d’une insignifiance alors signifiée, pour ne pas dire dans une certaine hilarité à peine contenue. Et sur l’île de Rhodes et du Colosse manifestement de jadis, un chômeur âgé de 35 ans et père d’un enfant de 18 mois, s’est rendu au centre des impôts, afin de... déposer son enfant, suite à la saisie des ultimes 300 euros présents sur son compte.

Thursday, 9 October 2014

Adieu Saucisse/Adieu Sausage



Je l’avais rencontré dès 2011 place de la Constitution. Sa présence avait été alors si fidele, surtout, entre manifestants. Depuis plus de deux ans, il s’était retiré de la circulation comme on dit. Les rumeurs couraient déjà sur son état de santé, “il est hébergé par un homme qui s'occupe de lui sur l'île d'Eubée”, disaient certains. Sa mort, est survenue à Athènes cette semaine d’après la presse.

Monday, 6 October 2014

Austérité pratique/Practical austerity



Nos touristes de l’avant-dernière heure scrutent en ce moment l’horizon des nos tempêtes. L’été grec se situe bien derrière nous, et la troïka est... enfin de retour. Octobre 2014 et son milieu déjà délétère, celui de l’acclimatation aux désillusions de toute sorte. L’avenir européen se disloque ici ou ailleurs, et cela au quotidien.

Sunday, 28 September 2014

Résiliences/Resiliences



Il nous apparaît que toute réalité dans les terroirs aux apparences paisibles, prend parfois sa source dans un récit. Dans ces campagnes grecques, on parle cependant peu, on prépare déjà l’hiver... puisque l’ordre du monde n’est certainement pas aussi brouillé qu’à Athènes. La crise serait alors à son rythme le plus lent, comme à Tríkala dans la région de la Thessalie, chef-lieu du département homonyme supprimé en 2010, où même, la rivière est régulièrement nettoyée. Visions locales.

Wednesday, 24 September 2014

Sauver les meubles/Salvage the contents



Dans les espaces publics de passage et de rassemblement par essence éphémères, les générations et les lignées de la crise s’entremêlent. Athènes, gare centrale ferroviaire, matinée de septembre. Nos trains arrivent et partent le plus souvent à l’heure, et les usagers ne se lamentent plus sur leur sort immédiat comme autrefois. Cependant, les infrastructures respirent vaillamment le passé, fidèles aux... acquis surannés du vingtième siècle, et cela à l’image des hommes. Irrémédiablement d’après certains.

Wednesday, 17 September 2014

Mémoire collectée/Collected memory



La Grèce du moment commémore les siens, trépassés récents ou alors du temps d’avant. Certaines radios ont ainsi et enfin évoqué mardi 16 septembre la mémoire de Maria Callas, décédée à Paris il y a tout juste trente-sept ans, tandis que dans l’atmosphère déjà chargée de notre ville, les affiches, les manifestations et les concerts de la semaine ne feront certainement pas oublier qu’il y a un an, et plus précisément le 18 septembre 2013, le musicien et chanteur Pávlos Fýssas tombait assassiné de la main de l’Aubedorien Yórgos Roupakiás. Pays... privée de musique en quelque sorte.

Friday, 12 September 2014

Insularités/Insularities



La crise, c’est aussi cet univers d’insularités provisoires ou momentanées, qui se joignent et s'entrecroisent à peine. Entre nous tous, à travers ce commun des mortels d’en bas, puis d’en haut ; les sociabilités grecques sont plus fragmentées que jamais. Et face au regard vide des usagers du métro ou des trop usés de la crise, la loi dite “de la reforme de la Sécurité Sociale”, puis celle, scellant le triste sort réservé à la petite propriété foncière et immobilière par la surimposition au-delà de toute considération des revenus des ménages, viennent alors d’être adoptées au “Parlement”, le tout, au moyen d’une énième affaire de procédure tordue.

Wednesday, 10 September 2014

Tempêtes/Storms



L’automne nous rattrape déjà. Ses prémisses, amplement discutées, davantage que la politique, indiqueraient autant l’horizon à leur manière. Tempêtes en mer comme sur la terre de notre pays, qui n’est plus nécessairement si ferme. C’est aussi en ce moment même et disons choisi, que le système de santé est sur le point d’être de privatisé de fait. Ainsi, la mise à mort potentielle, lente et aucunement fortuite de la population, est... exécutée par le personnel “politique” qui gouverne. Temps certainement tourmenté.

Wednesday, 3 September 2014

Choux de Bruxelles/Brussels sprouts



Le pourparlers entre nos pantins et les représentants de la Troïka se poursuivent à Paris et à Athènes, tout le monde s’en moque. “Ils sont partis pour faire une croisière sur la Seine” écrit en première page le quotidien “Eleftherotypía”. De mon côté, au soir du 2 septembre et en direct par téléphone sur France-Inter lors de l’émission de Nicolas Demorand “Un jour dans le monde” j’argumentais face et contre Jean Quatremer, correspondant de Libération à Bruxelles. Sauf que ma ligne téléphonique... “a sauté” comme on dit (du coté grec) cinq minutes avant la fin de l’émission, ainsi je n’ai pas pu répondre aux derniers propos bruxellois et encore moins, participer à la conclusion du débat.

Monday, 1 September 2014

Carapaces/Carapaces



Août n’est plus. Notre quotidien porte certes toujours sa carapace de l’été, néanmoins, ce n’est qu’une pellicule qui ne protège plus de grand-chose et encore moins de l’hiver européiste. Septembre, dit mois “de la rentrée”, et déjà le théâtre de notre rue s'avère un véritable vecteur de la crispation... suffisamment ambiante.

Tuesday, 26 August 2014

Le Paris d'Angela Merkel/The Paris of Angela Merkel



L’été grec se prolonge et s’étend. Comme d’ailleurs notre crise. Une fois n’est pas coutume, la presse grecque du 26 août fait sa “Une” sur la démission du gouvernement français. “L'Allemagne a imposé cette démission humiliante au gouvernement français, c’est alors un dictat infligé à Paris par les Merkelistes de Berlin. Un bouleversement de plus, qui témoigne de l’accablante réalité de la crise en France et autant, de l’impasse avérée au sein de la ‘prison’ de la zone euro, voire plus généralement, de l’Union européenne allemande”, estime l’éditorialiste du site “ISKRA”, média exprimant les positions de la mouvance gauche chez SYRIZA.

Friday, 15 August 2014

Cinéma d'été/Summer Cinema



À Athènes, c’est le plus grand calme de toute l’année qui règne. Enfin. La grande fête du 15 août, celle de la dite “Dormition de la très Sainte Mère de Dieu” d’après sa dénomination antique est de nos jours synonyme... surtout d’exode urbain. C’est le moment ou plus jamais, la chaleur est si accablante et cela même pour notre Joachim. Alors, Chrístos le chômeur, Lámbros le précaire, comme par ailleurs tous les nantis rescapés du quartier et du pays ont ainsi pris le chemin des plages. Dormitions.

Thursday, 7 August 2014

Août 14/August 14



Il pleuvait à Athènes et par instants, on entendait l’averse s’écraser contre nos surfaces avant la réapparition assurée du soleil. Le temps qu’il fait alors divaguerait décidément un peu hors saison. Ce n’est pourtant qu’une affaire d’un seul jour et encore, relevant formellement de l’éphémère, sauf que l’anomalie est suffisamment intéressante pour provoquer les commentaires des Athéniens.

Tuesday, 29 July 2014

Attentes/Expectations



Au cœur même de l’été grec tout le monde admet que l’étésien, ce vent rafraichissant du nord qui souffle périodiquement en mer Égée est en retard. Les athéniens trouvent ainsi le temps lourd et humide, alors un comble de plus et de trop pour la Grèce du moment. Ailleurs, comme à Méthana au nord du Péloponnèse par exemple, les pêcheurs évoquent alors à leur manière “le changement global, sans doute irréversible”. Tout est ainsi dit en une phrase.

Friday, 18 July 2014

Départs/Departures



Le temps athénien tourne parfois à l’orage en ce moment, des conditions plutôt étonnantes pour un mois de juillet d’après nos controverses futiles, bien dans l’air du temps. Le voisin Christos... si convenablement installé dans son chômage s’y retrouverait même. De toute manière, il ne quittera pas son appartement cet été. Costas, l’autre voisin redécouvre enfin quant à lui l’île d’Égine, “plus proche que toutes les autres et surtout abordable, non, cette année nous n'irons pas plus loin”.

Friday, 11 July 2014

Larmes et crocodile/Tears and Crocodile



Nos évidences préjugent un peu vite des torts et des raisons au nom du sens de l’histoire, et d’un seul présent néanmoins érigé en norme. Et cela... fonctionne ! Au cœur bientôt de l’été grec, notre territoire ainsi que son pays médiatique et sûrement “réel”, se passionnent alors du sort d’un crocodile aperçu dans un lac de l’île de Crète. Comme si on ne s'apercevait qu'incidemment des effets durablement pervers concernant la dernière violation de la Constitution datant du vendredi 11 juillet.

Thursday, 3 July 2014

Une mer mêlée au soleil/A sea mingled with the sun



Le poète Odysséas Elýtis rappelait déjà l’essentiel dans son discours à l’Académie de Stockholm lors de la réception du prix Nobel de littérature qui lui avait été attribué en 1979. “Une image de la mer, telle que nous la trouvons dans Homère, parvient intacte jusqu'à nous. Rimbaud dira ‘une mer mêlée au soleil’. Sauf que lui ajoutera: ‘c'est là l'éternité’.” C’est presque vrai.

Tuesday, 1 July 2014

Mataroa et sa précieuse cargaison/Mataroa and its precious cargo



Certains appareillages sont comme habités par nos lieux de mémoire. Celui du “Mataroa” en est un, paquebot néo-zélandais, célèbre déjà pour deux voyages effectués en 1945, l'un de réfugiés juifs à destination de la Palestine, l'autre d'intellectuels et artistes grecs à destination de la France. Un spectacle, fondé sur l’événement de ce deuxième voyage et autant sur l’espoir et la lumière par de sombres temps initié par l’actrice et chanteuse Elíta Kounádi, “Mataroa - La mémoire trouée” retrace alors cet appareillage au Théâtre du Soleil à Paris pour la saison 2014.

Wednesday, 25 June 2014

Encre de Chine/Chinese Ink



L’été grec s’affirme et même se confirme. Mondialement réputé pour ses lumières, il attire bien les foules, au même titre que nos visiteurs prestigieux. Jeudi dernier (19 juin), Li Keqiang, Premier ministre du Conseil des affaires de l'État de la République populaire de Chine se trouvait ainsi en Grèce.

Saturday, 14 June 2014

Femmes de grand ménage/Women sprucing



À Athènes l’arbitraire triomphe, au même titre que l’été. Nos très nombreux touristes redécouvrent ainsi les seuils météorologiques et toutefois culturels de la canicule. Certains d’entre eux cette dernière semaine, ils ont été “malgré eux” les témoins oculaires du “règlement” très policier de la question, c'est-à-dire de l’aporie, au sujet des femmes de ménage licenciées depuis plus d’un an du ministère des Finances. Journées... alors paisibles, d’une époque définitivement pesante.

Monday, 9 June 2014

De vita beata



La Grèce vit sur ses morceaux. Mille morceaux et segments, mais en réalité des millions de gens “reconditionnés” qui s’ignorent entre eux. Un bien curieux phénomène à l’ère de la métasociologie... et qui exige tout un ensemble de conditions psychologiques, dont les plus évidentes sont l’aveuglement et la crédulité générale. Au moment où les maîtres politiques annoncent par exemple, la mise à mort officielle et alors patente du système des retraites.

Friday, 30 May 2014

Lanterna magica/Magic Lantern



L’Auster souffle sur la mer et jusqu’au pied de l’Acropole, s’agissant bien entendu du vent. Les élections une fois de plus... accomplies, le gouvernement sera bientôt remanié pour les apparences, et alors déjà, toutes les conclusions ont été tirées... (et) par les cheveux. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. La Grèce... respire.

Monday, 26 May 2014

Les votants du Pirée/The voters of Piraeus



Les Grecs ont voté en assez massivement. SYRIZA a certes remporté la première place (26,5%) devant la Nouvelle démocratie d’Antonis Samaras (22,8), le parti de la Gauche radicale a incontestablement remporté la bataille de l’émotion et surtout, la présidence de la Région d’Athènes (Attique, 50,8%). Cependant, l’Aube dorée (9,41%) devient... indiscutablement la troisième force politique du pays.

Saturday, 24 May 2014

Gitanes sans filtre/Unfiltered Gitanes



La campagne se termine. Dans les cafés, on discute parfois politique avec la même verve que jadis. Entre autres seulement. La ville d’Athènes est recouverte d’affiches, misère en papier cadeau. Les partis politiques ont encore organisé ces rassemblements ouverts à l’ancienne, mais le succès fut parfois mitigé. Vendredi 23 mai, le meeting d’Antonis Samaras et de sa Nouvelle démocratie place de la Constitution, a tourné au fiasco. Images trompeuses du pays trompé.

Tuesday, 20 May 2014

Homo Boeotius



Gouverner, et être gouverner hors toute certitude quant aux prétendus liens avec la cité et à sa citoyenneté, rajoute au mieux, l’insanité à la parodie. Dimanche 18 mai la Grèce décomposée a voté (scrutin municipal et régional), et d’abord, une première tendance se dessine. Athènes et sa région d’Attique (35% de la population du pays) ont sanctionné en quelque sorte les candidats issus de la Nouvelle démocratie et du PASOK, contrairement ou presque... au grand petit reste de l’Hellade.

Saturday, 17 May 2014

Audace politique/Political audacity



Les candidats aux innombrables figures électorales ont tout donné. La figuration démocratique connaîtra déjà son heure, ou son mauvais quart d’heure à la suite du premier tour des élections municipales et régionales ce dimanche 18 mai. Meetings, arguments et controverses qui s’entrecroisent sous une tempête de confettis, affiches et autres feuillets jusqu’aux pare-brises des voitures semi-abandonnées, nouvelles demeures pour chiens et humains. Europe décentrée, déconcertante.

Wednesday, 14 May 2014

Terra incognita



Au Pirée, on se retrouve parfois sur la passerelle entre la gare et le port pour discuter. Comme ces retraités et habitués des lieux... prenant ainsi un peu de hauteur... devant les vagues creuses de la campagne électorale. Le sens commun se montre suffisamment dubitatif, la Grèce demeure confuse dans son brouillard, hormis enfin ses températures de saison, car c’est l’été.

Friday, 9 May 2014

Tourisme politique/Political tourism



La saison avance. Incontestablement déjà, celle du tourisme, de même que cette autre nouvelle saison des opportunités électorales. Georges, mon ami de Chios, en... séjour médical à Athènes récemment, restitue les faits et gestes, ou plutôt gesticulations sur l’île: “Dimitris, ami intègre comme on dit parfois, se représente et pour la première fois aux élections locales. Lui, qui a toujours fustigé ces conduites du népotisme. Il prend sa retraite cette année, désormais trop juste pour assurer une certaine décence. Il doit en plus assumer les études de sa fille...”. En effet.

Monday, 5 May 2014

Campagne électorale/Election campaign



La campagne électorale deviendrait l’affaire du moment. Pour les medias en tout cas. Et afin de proposer une vue si possible de l’intérieur, greekcrisis présente ainsi l’interview d’une candidate aux élections régionales (pour la région d’Attique, liste de Rena Dourou). J’ai rencontré Catherina Thanopoulou en avril dernier, au siège du parti de la Gauche Radicale.

Thursday, 1 May 2014

Voyage à Cythère/Voyage to Cythera



Le calendrier prétendument électoral presserait comme alors toujours. Et entre décalages et précipitations, la Grèce... pélagique accueille ses touristes déjà nombreux et heureux de l’être. À Athènes, les graffitis les plus... patents sont nettoyés des murs et des façades, tandis que le “gouvernement” brade en ce moment même des édifices classés, appartenant au ministère de la Culture et situés au centre du quartier historique de l’Acropole, la Plaka que nos visiteurs fréquentent si couramment. Leur propriété est ainsi transféré au TAIPED, cette... “Treuhandanstalt” du Sud grec troïkanisé.

Wednesday, 23 April 2014

Les cadavres de la Résurrection/The corpses of Resurrection



La Grèce a ainsi fêté Pâques sans Résurrection. Ses apparences ont été à peine sauvées une fois de plus. Décidément, la Tragédie grecque excelle déjà dans la Parodie, ses... éparchies en fournissent même la meilleure illustration. Cérémoniaux paraphrasés, sens de l’apparat prépondérant, fidèles de pacotille et protocoles emplis du meilleur vide. Un monde... en crise.

Tuesday, 15 April 2014

Asimmetrie/Asimmetry



La Grèce se prépare pour Pâques dimanche prochain 20 avril. Notre radio culturelle et musicale du Troisième programme enfin... de retour depuis quelques semaines après huit longs mois d’un si terrible silence, (ce dernier) passé toutefois inaperçu par le plus grand nombre ainsi écrasant et écrasé, diffuse de nouveau les hymnes de la “Grande semaine” ou “semaine Peineuse”, désignée de la sorte dès le 4ème siècle de notre calendrier.

Thursday, 10 April 2014

Expressions fatales/Fatal expressions



Jeudi matin 10 avril, et la Grèce... tente sa sortie des marchés comme on dit ici. Le pays emprunte auprès du grand et si libre marché des capitaux en émettant des titres et des vœux pieux, d’un taux d’environ 5%. Une prouesse ! Sauf que cette liturgie copieusement préparée par le “gouvernement”, éclate sous l’effet de la déflagration, car une voiture piégée a explosé ce même matin rue du Stade, près du siège de la Banque Centrale, dite “de Grèce”. Le tout d’ailleurs, dans une presque indifférence.

Monday, 7 April 2014

Nouvelle saison/New season



La pluie est de retour sur Athènes et plus au nord c’est de la grêle qui tombe. Période de pluie aussi pour le “gouvernement” dans un sens. Le voisin Christos est parti travaillé lundi matin assez tôt, comme vendredi dernier, une... première depuis bien longtemps. “Je serai payé dans quatre mois et encore, sauf que c'est maintenant que je pose le sol chez le client, mais je n’ai guère le choix. Je travaille pour la survie, tout se fait et... se déboucle au jour le jour”.

Saturday, 5 April 2014

Samaras, le lugubre/Samaras, the lugubrious



Notre régime présumé démocratique s’est effondré. Ce que nous observons fait partie d’un futur européen alors très proche. L’amiral Cosmas Christidis, chef (d’honneur) d'état-major de la Marine vient de déclarer sur onalert.gr que par trois reprises déjà depuis deux ans, une partie de l’armée avait été mobilisée, “positionnée sur le terrain” et mise en état d’alerte dans le but... d’affronter les manifestants, notamment durant la fête nationale du 28 octobre 2012, “puisque les unités MAT (CRS) seraient débordés” (quotidien “Avgi” du 5 avril).

Thursday, 3 April 2014

Le festin des Baltakos/The feast of Baltakos



Les affaires courantes passent décidément mal. Le para-régime d’Antonis Samaras s’est séparé du secrétaire général du “gouvernement” Takis Baltakos, suite à une vidéo rendue publique (via rutube !) par le député de l’Aube dorée Ilias Kassidiaris mercredi 3 avril dans la journée.

Tuesday, 1 April 2014

ECOFIN et les maisons closes/ECOFIN and brothels



Au matin du 1er avril, le centre-ville d’Athènes redevient une vaste zone dite “sécurisée” durant les prochaines 48h, conseil d’ECOFIN oblige. Les manifestations sont interdites, et néanmoins maintenues par les syndicats et les partis de notre opposition ou supposée comme telle. Déjà dimanche 30 mars bien tard dans la nuit, la nouvelle “boite à outils” de l’OCDE et de la Troïka, une variante alors du mémorandum-III ou IV, car on s’y perd, fut adoptée par le... para-Parlement grec.

Saturday, 29 March 2014

Néo-Europe et la mutation grecque/New Europe and the Greek mutation



Nos regards changent, le lien social s’essouffle, et les nombreuses petites histoires de la souffrance ordinaire se banalisent. Comme celle de l’entrepreneur endetté qui s’est suicidé cette semaine au sud d’Athènes, se jetant du balcon de son immeuble devant ses enfants. Au préalable... il avait sectionné ses veines, “mais pas suffisamment” d’après le reportage.

Thursday, 27 March 2014

Visite guidée de la nouvelle Athènes/Guided tour of new Athens



Le président de la Commission José Manuel Barroso estime que les “sacrifices” du peuple grec lui “ouvrent les portes d’un meilleur avenir”. Un avenir apparemment très lointain... (Aperçu - Texte intégral publié par “Le Monde Diplomatique”, avril 2014).

Tuesday, 25 March 2014

Patrie d'échecs/Chess game



Par ce temps de grande transformation, nos univers se croisent sans pour autant se rencontrer réellement. La fragmentation sociale règne en maîtresse des lieux et des habitudes, certaines stratégies de l’évitement se généraliseraient, ou sinon, elles deviennent alors... fatales par la faiblesse des faits et surtout des destinées ainsi croisées. Christos, le voisin sort de moins en moins. Rencontré rarement devant l’entée de l’immeuble, il s’empresse d’en finir avec le bonjour jadis si prolongé, “à la grecque”.

Thursday, 20 March 2014

Nuances en musique/Nuances in music



Les petites joies quotidiennes font de leur mieux, le printemps en plus. Athènes respire, les plus jeunes fréquentent cafés et bistrots, certains enfants peuvent enfin “admirer” cette grande et malheureuse raie, pêchée le même matin en mer Égée avant découpage final. Décidément, tout devient gibier et tout se dépiaute. C’est ainsi que la vie se fabrique... au réel et les souvenirs avec. Il y a que le spectacle de la dite “vie politique” qui fait presque contraste sous un tel éclairage.

Friday, 14 March 2014

Rivières et ruisseaux/Rivers and creeks



En ce printemps, les euphémismes fleurissent jour après jour. Déjà les brisures du PASOK s’entredéchirent derrière l’échec pressenti du “nouveau” mouvement politique dit de “l'Olivier”, émanation, ou plus exactement effluve de l’initiative ratée des “58 personnalités du centre-gauche”. Et depuis une semaine, notre drôle de stratosphère politique sous haut patronage troïkan, vient d’installer son dernier logiciel, le “nouveau parti politique”, nommé “la Rivière”.

Wednesday, 12 March 2014

Histoire des animaux/History of Animals



Nos moments de sociabilité se raréfient, sans pour autant disparaître complètement. Des amitiés se brisent sur la digue de la crise au fil des mois. La marche forcée de la société en mode “survie” n’arrange pas... les humanismes trop quotidiens. Nous traversons alors cette constance décidément étendue, de la rouille progressive et de l’usure des êtres.

Sunday, 9 March 2014

Hanse germanique et banquise bancaire/German Hanse and ice floe banking



Les manifestants du jeudi matin 6 mars, ceux qui décidément avaient bravé l’interdiction liée à la visite de Joachim Gauck, ont été violement repoussés par la police. Ambiance étrange d’un ailleurs déjà vu quelque part, la désertification de circonstance s’ajoutant à la dessiccation sociale durable dans une ville bien triste. Et les... dessiccants (visibles) de notre historicité décapée, sont bien entendu les Troïkans mais aussi les “nôtres”.

Wednesday, 5 March 2014

Carnaval/Carnival



Notre ère s’achève sur une mascarade. Elle laisserait plutôt place à “l'apolithique”, institué de la sorte après tant de siècles de vaines pensées philosophiques et d’apories supposées fabuleuses. Le carnaval “d'en bas” étant déjà “conclu” à Athènes dimanche 2 mars, deux jours après, et toujours sous la pluie, un court séminaire intitulé justement: “La crise comme régime” s'est déroulé au Centre culturel de la mairie. Mascarades donc ; en effet, le grand commun des spectateurs ne peut plus ignorer qu'il est le témoin de ce qui lui a sauté d’abord aux yeux et ensuite... à la figure.

Sunday, 2 March 2014

Averses/Showers



Décidément, nous sommes plus qu’affectés par la guerre économique que nous subissons depuis quatre ans. Nous nous transformons. Temps nouveaux qui s’inaugurent sous un “kairos” alors exécrable. Le dernier rapport de la Banque de Grèce (quotidien “Avgi” du 1er mars), admet enfin qu’en 2012, 34% de la population de notre pays... apprend forcément la pauvreté. Après deux ans d’absolutisme troïkan, c’est plutôt la moitié des habitants qui serait... habitée par le manque.

Thursday, 27 February 2014

Risque placé/Placed risk



Notre nouveau régime se consolide de jour en jour, alors nous nous appauvrissons. Comme nos rêves, lesquels seraient autant moins... accomplis que par le passé. Évidences sans raison et suivant un illogisme nécessairement accompli. Les biens quelque part communs encore à tous, ou ce qui en reste, sont bradés sous ordre de la Troïka aux “investisseurs” surtout quelconques, “d'urgence et précipitamment”, tel le port du Pirée dont le “cas” est cette semaine “débattu au Parlement”.

Wednesday, 26 February 2014

À quoi rêvent les grecs ?/What is dreaming the Greek?



Un intrus apparaît au milieu d'une série de rêves amenés par un analysant: Une bombe atomique explose, des visages sont couverts de pustules. “Que les hommes aient créés la manière de détruire leur espèce, pose problème” dira-t-il comme seule association. Et la parole, qui file, d'évoquer les autres rêves, clairement liés à sa problématique. Billet invité, par Vincent Magos psychanalyste.

Monday, 24 February 2014

Nouveau-Théâtre/New Theatre



Place de la Constitution, on réaménage déjà les apparences en vue du printemps. Ou plutôt, en vue des élections municipales de mai prochain. “Nos élus” feraient donc tout et n’importe quoi, pour faire croire qu’il y a toujours une vie politique en ce pays, voire, une vie tout court. Près de la mairie à Athènes, la distribution de plus de 3.000 repas à base de viande grillée, a aussi connu un succès phénoménal. Nos plus pauvres parmi les nécessiteux, ont alors mangé et dansé durant une après-midi douce et ensoleillée. Belle vie, ou plutôt belle vue sur l’éphémère.

Friday, 21 February 2014

Brouillards/Fogginess



À Athènes aussi en ce moment on respire assez mal. Pendant qu’un événement... exogène (l’Ukraine), préoccupe enfin (un peu) nos medias et pénètre de la sorte le jardin d’acclimatation de notre crise brisant ainsi sa monoculture, voilà qu’un étrange brouillard recouvre l’agglomération d’Attique. Au Pirée, l’accentuation de ce rare phénomène, a même obligé les autorités portuaires à activer le plan anticollision entre navires mardi 18 février, plan dont nous ignorions l’existence.

Tuesday, 18 February 2014

La mort et la liberté/Death and Freedom



La dite crise épuise nos énergies lesquelles ne sont pas forcement renouvelables. D’autres énergies seraient en train d’apparaître, ainsi, l’opiniâtreté se mêle par exemple au désespoir. Lundi 17 février, le ministre de la Santé (?) a procédé à la “mort subite comme prévu” des centres de consultation de la Sécurité Sociale, autrement-dit, tous seront fermés simultanément et leur personnel doit évacuer les lieux. Pour le ministre, répétons-le issu des rangs de l’extrême-droite, “il s'agit d'un redémarrage complet du système, lequel se fera dans environ un mois”.

Saturday, 15 February 2014

Utopies et basculements/Utopias and failovers



La douceur du temps météorologique ne suffit plus à faire oublier notre quotidien utopique. Utopique dans le sens du “non-lieu” bien entendu. Petros le poissonnier, offre quatre poissons à Yannis qui ne travaille plus à ses 56 ans: “Ce n'est plus une vie, ils ont fait de nous un pays de clochards et de détenus”. Je ne vends depuis ce matin que du poisson à 7 euros le kilo, “le plus cher part difficilement” affirme Petros. Pour lui, tout est clair, “la Grèce entière, devient un camp de concentration à ciel ouvert, heureusement ensoleillé”.

Tuesday, 11 February 2014

Peuples au Printemps/People in Springtime



Le printemps c’est pour bientôt car nos arbres fleurissent déjà. Sous ce temps clément nos duretés perdurent et s’aggravent, s’agissant de l’expérimentation de “l'inhumanisme” méta-social si aggravé, dans un seul pays de la zone euro. Lundi 10 février place de la Constitution (bafouée et parodiée), quelques centaines d’experts-comptables d’Attique avaient formé un cortège qui s’est ensuite dirigé jusqu’aux portes closes du ministère de la dite Économie. Printemps alors sans peuple.

Saturday, 8 February 2014

Démocratisme réellement existant/Really existing Democratism



Nos murettes et nos autres surfaces repeintes aux couleurs d’époque et du futur en disent déjà long sur notre temps. Arts et surtout spectacles sous l’œil de l’Acropole qui en a vu bien d’autres changements de régime depuis la “Politeia” des anciens. Place de la Constitution, des lycéens certainement venus d’ailleurs se faisaient photographier devant un jeune mendiant plus invisible que jamais, tant ils se croient durablement éblouis par les lumières de la ville. Mirages.

Tuesday, 4 February 2014

Oser le Chaos/Dare the Chaos



La terre a encore tremblé lundi matin très tôt sur l’île de Céphalonie en mer Ionienne. La secousse a atteint 5,7 sur l'échelle de Richter, déjà dimanche 26 janvier, un autre séisme (5,8 R) avait malmené l’île. On dénombre seize blessés et surtout ces dégâts considérables qui ont réveillé la mémoire du grand séisme dévastateur de 1953. Sur place, le ministre de l’Intérieur Nikos Dendias a été accueilli sous les huées bien qu’escorté par les hommes de la police, tandis qu’Antonis Samaras n’a pas pu éviter la colère des habitants: “Ne l'oubliez surtout pas ceci, nous sommes aussi des êtres humains”. Séismes... à répétition, frappant ainsi un pays déjà dévasté par la guerre économique.

Friday, 31 January 2014

Moritur et ridet/(It is dying but it laughs)



Le style ostentatoire de l'élite romaine donnait encore le ton à l’Empire alors que la misère s’installait partout. Rome mourait ainsi en riant, “moritur et ridet”, dit laconiquement Salvien de Marseille. “Ces grandes dignités sont elles autre chose que des brigandages accomplis aux dépens des cités ? Certains hommes dont je tais le nom ne font-ils pas de leur préfecture une entreprise de pillage? Les plus grands ravages dont souffrent les pauvres gens, c'est le pouvoir qui les exerce”.

Sunday, 26 January 2014

Balisage maritime/Maritime buoyage



Le temps grec traîne les pieds hormis ce violent orage qui s’est abattu sur Athènes samedi. “Enfin la tempête, un vrai événement à l'ancienne, voilà que le changement nous tombera toujours du ciel” disait alors le voisin, pourtant, l’entrée de notre immeuble fut inondée. Souffrant déjà d’une grippe de saison et de trop, il partit travailler très tôt samedi étant donné qu’il s’agissait bien de sa première journée... d’activité en 2014, un authentique trophée par les temps qui courent sous la tempête.

Wednesday, 22 January 2014

Terrorismes et barbarie/Terrorism and barbarism



La vie continue, nous naviguons laissant derrière nos trépassés remémorés. Nous avons enterré Costas, mon cousin, après Sakis et après Petros. J'ai remarqué que nous tous, ses proches et surtout ses amis, étions furieux de ne pas l'avoir rencontré la veille, pour peut-être le faire parler davantage, lui donner du courage. Auparavant, cette bande d’amis se réunissait presque tous les jours.

Tuesday, 14 January 2014

Le ridicule tue/Ridicule kills



Dans l’après midi et vers la soirée de ce 14 janvier notre ami Sakis 44 ans, est enterré par sa famille et ses proches. Il n’avait pas tenu le coup, comme Petros, enterré lui, vendredi dernier. Crise d’apoplexie ou apoplexie de crise, plus précisément en langage contemporain, ces effets visibles entraînant la mort de l’accident vasculaire cérébral. Hier lundi 13 janvier vers 8h du matin, mon cousin Costas s’est suicidé se jetant du 4e étage de l’immeuble où il habitait. Il est mort sur le coup “car il est tombé sur la partie bétonnée du jardin et non pas sur les arbres ou sur la pelouse”, d’après la police ainsi que les dires du médecin légiste. Dans certains pays le ridicule tue.

Sunday, 12 January 2014

Pharisiens et Publicains/Pharisees and publicans



La toute dernière météo athénienne est placée sous le signe d'une douceur relative, particulièrement en milieu de journée. Les vents sont tombés, ainsi la pollution liée... aux nouvelles technologies du chauffage en bois rend notre gueule d’atmosphère encore plus irrespirable, dépassant et de loin, les types d'alerte de mauvais temps, les pré-alertes et autres alertes absolues, inventées par nos ministères respectifs des Finances, de la Santé... et de la “solution finalisée”, si chère à José Manuel Barroso. Écrans de fumée !

Wednesday, 8 January 2014

Présider au mouroir/Chairing the hospice



La dite présidence européenne de la Grèce a été inaugurée en grande pompe mercredi 8 janvier en présence de l'ensemble des commissaires européens au palais Zappeion à Athènes. Derrière les barrières de sécurité et sous une protection policière qui a mobilisé plus de deux mille agents, les Grecs du matin, plus indifférents que jamais, n’avaient aucune envie de commenter les faits. La méta-démocratie du régime de la Troïka fait encore semblant “donnant dans l'image”, sauf pour interdire toute manifestation contre l’Union européenne de 6h du matin à minuit.

Sunday, 5 January 2014

Au manoir des esprits/At the mansion of spirits



En Thessalie occidentale c’est encore un temps des vœux. Court moment festif qui ira jusqu’à la fête de la Théophanie (6 janvier), une pause suffisamment imbriquée dans la longue durée. Et cette dernière, surtout sous les... aboutissements de la crise, devient alors plus “incalculable” que jamais comme on dit ici. Ainsi, “on ne calculera plus le long terme” ce qui ne veut pas dire que les habitudes ne s’adaptent pas au contexte nouveau... et déjà vieux de presque quatre ans.