Tuesday, 1 July 2014

Mataroa et sa précieuse cargaison/Mataroa and its precious cargo



Certains appareillages sont comme habités par nos lieux de mémoire. Celui du “Mataroa” en est un, paquebot néo-zélandais, célèbre déjà pour deux voyages effectués en 1945, l'un de réfugiés juifs à destination de la Palestine, l'autre d'intellectuels et artistes grecs à destination de la France. Un spectacle, fondé sur l’événement de ce deuxième voyage et autant sur l’espoir et la lumière par de sombres temps initié par l’actrice et chanteuse Elíta Kounádi, “Mataroa - La mémoire trouée” retrace alors cet appareillage au Théâtre du Soleil à Paris pour la saison 2014.

Télégramme au départ

Un jeu de miroir... décidément structurant de l'activité en ce nouveau et court XXIème siècle où la Grèce et autant une partie des consciences européennes ont de nouveau appareiller. La peintre, sculpteuse et écrivaine, Nelly Andrikopoúlou avait déjà apporté son propre témoignage sur les boursiers du Mataroa et du gouvernement français dans un livre paru en Grèce en 2008.

Ce voyage fut organisé par le directeur de l’Institut français d'Athènes de l’époque, le philhellène Octave Merlier, et par Roger Milliex, sous-directeur, mari de Tatiana Gritsi-Milliex. Certains des passagers devinrent des artistes mondialement reconnus, entre autres, les philosophes Cornelius Castoriadis et Kostas Axelos, l’architecte Georges Candíllis, le sculpteur Memos Makrís, et le cinéaste surréaliste Ado Kýrou.

L'histoire retracée

D’après le texte publié sur le site internet dédié à l’événement conçu par les initiateurs du projet, le spectacle est fondé sur le livre de Nelly Andrikopoúlou “Le Voyage du Mataroa 1945 - Au miroir de la mémoire”, ainsi que sur des documents historiques, des archives, des œuvres et des témoignages de passagers, sans oublier des entretiens réalisés de nos jours, avec ceux, parmi ces derniers, qui sont encore en vie.

En nous aidant de ce matériau, recueilli après de longs mois de recherche, nous poursuivrons le travail commencé sous la direction de la metteur en scène Hélène Cinque, suivant la méthode d'improvisation du Théâtre du Soleil, afin d'écrire le texte original du spectacle et d'aboutir à sa forme définitive. L'histoire du MATAROA est primordiale à nos yeux à double titre. Il ne s'agit pas seulement d'un récit séduisant ayant une grande importance historique.

Nelly Andrikopoúlou à l’époque de la traversée

C'est aussi un moyen de poser à nouveau des questions restées depuis cette époque sans réponses et qui sont encore plus d'actualité aujourd'hui, qui ont trait à la patrie, à l'identité, à la responsabilité personnelle, à la vision d'une autre Europe, à la place de l'art dans une société qui s'abandonne de plus en plus à la barbarie. Parallèlement, cependant, c'est pour nous aussi une occasion unique de parler d'espoir, dans une époque qui en manque cruellement, grâce à une histoire, comme celle du MATAROA, où la recherche d'une vie de qualité, qui est notre droit à tous, est mise en acte.

Nous nous sommes lancés dans cette aventure il y a plus d'un an avec persévérance et enthousiasme. En chemin, les portes en Grèce nous étant fermées, nous avons gagné le soutien inespéré du Théâtre du Soleil. Cette occasion précieuse, qui nous offre une collaboration artistique d'importance, mais aussi une tribune hors des frontières de notre pays - en ces heures cruciales qu'il est en train de vivre - a renforcé notre conviction que ce spectacle devait avoir lieu à tout prix.

Cette opération a reposé jusqu'à présent sur nos seules forces et nous avons fait appel à différentes institutions et particuliers afin d'obtenir les moyens nécessaires à la réalisation de notre spectacle. C'est ainsi que nous avons déjà réussi à diminuer de façon significative les coûts de production.

Les sculpteurs Mémos Makrís et Thanássis Apartís

Nous nous adressons à vous aujourd'hui afin de vous demander votre soutien, tout en sachant combien les temps sont difficiles pour tout le monde. Nous souhaitons que la crise n'affecte pas, autant que faire se peut, la créativité artistique. La somme que nous réunirons grâce à vous nous permettra de financer le salaire minimum des comédiens et des collaborateurs artistiques pendant la durée des répétitions et ainsi au MATAROA de lever l'ancre vers de nouvelles aventures !

Votre soutien nous est précieux, quand bien même vous n'avez pas les moyens de nous aider financièrement. Parlez de notre projet autour de vous, pensez à des personnes qu'il pourrait intéresser, partagez cette page sur vos réseaux sociaux.

Pour toute question et/ou suggestion n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante: mataroa2014@gmail.com Dans tous les cas, nous serons heureux de vous rencontrer de près lors d'une de nos représentations à Paris, à Athènes, ou ailleurs. Nous vous remercions.

Nous sommes une équipe pluridisciplinaire composée d'artistes et de scientifiques. Nous nous sommes réunis autour de l'idée du MATAROA, touchés par la force de cette histoire exceptionnelle et autour du besoin de créer en commun, dans un monde qui s'effrite quotidiennement. Nous souhaitons parler de ce qui se passe aujourd'hui dans notre pays, mais aussi le soutenir en mettant en avant ce que nous croyons qu'il a de mieux: pensée, art, civilisation.

Idée, recherche, organisation: Elíta Kounádi
Adaptation du texte, mise en scène: Hélène Cinque
Traductions: Dimitris Alexakis, Cybèle Castoriadis
Équipe de travail: Cybèle Castoriadis, Dimitris Dáskas, Pantelis Dentákis, Ioanna Kanellopoúlou, Elíta Kounádi
Musique: Níkos Kypourgós
Décors: Eva Manidáki
Costumes: Georges Vafiás
Vidéo: Stylianós Pángalos
Lumières: Vincent Lefèvre
Comédiens: Cybèle Castoriadis, Dimítris Dáskas, Pantelís Dentákis, Malamaténia Gótsi, Ioánna Kanellopoúlou, Elíta Kounádi, Tatiána-Anna Pítta, Harold Savary, Yórgos Stámos, Polýdoros Vogiatzís
Clió Makrís, sculptrice, Tákis Sakellarópoulos, historien, et Alkínoos Ioannídis, compositeur, complètent notre équipe.


Pendant toute la durée des représentations, la sculptrice Clió Makrís exposera au foyer du Théâtre du Soleil une installation exclusive inspirée de l’histoire du MATAROA - La mémoire trouée, et qui sera dédiée à cette aventure.

Coproducteurs:

Le Théâtre du Soleil, qui, en tant que coproducteur nous accueille pour quatre mois dans sa petite salle, d'une jauge de 100 spectateurs.

Le Théâtre Liberté, à Toulon, où commencera notre tournée, les 14, 15 et 16 janvier 2015.

Le Théâtre du Néos Kósmos, qui nous héberge pendant nos répétitions à Athènes et qui souhaite accueillir le spectacle en automne 2015.

Cornelius Castoriadis




* Photo de couverture: Le Mataroa

No comments

Post a Comment

The team of "Greek Crisis" respect all opinions, but
reserves the right not to publish offensive comments.