Monday, 15 June 2015

Poisson de... juin/June... Fool



Jours d’ultimatum, temps des extrêmes. Athènes sous 35 degrés et réunions de crise, kairós. “Nous n'avons pas le droit d'enterrer la démocratie sur le sol ou elle est née. Ce n’est pas une affaire de blocage idéologique, cela concerne la démocratie. Nous attendrons avec patience jusqu’au moment om les institutions adhérerons au réalisme”, déclare Alexis Tsípras lundi matin au “Quotidien des Rédacteurs”. Ambiance garantie.

Donation


Thank you for your support !


Friday, 12 June 2015

Plein soleil/Full sun



Vie prétendument paisible. Athènes sous le soleil, les nuages couvriraient plutôt Bruxelles et Munich, d’après une large partie de la presse grecque. Ils nous font “boire la coupe amère”, titrait en début de semaine le quotidien systémique “Ta Néa”, c’est pour dire. Devant les kiosques, certains athéniens lisent les gros titres de la presse sportive, question et aporie d’époque. “La Grèce ne formulera guère d'autres propositions”, telle semble être la position du gouvernement d’après les medias... jusqu’à la fin de la semaine.

ERT. Staff are continuing to broadcast...

ERT Online Monitor via ertopen.com

Our site supports the right of the Greek people to information, the fight of the ERT's personnel, and retransmits since the first day, June 12, 2013, the program of radio broadcasting of ERA and the televised program of ERT, through services made available by the European Broadcasting Union (EBU).
Following the decision of the EBU to stop streaming on August 21 at 09:00 (CEST), we will continue our retransmissions from the ertopen.com platform, as well as this technical medium remains available.
At the same time, we join the petition to the EBU President, Jean-Paul Philippot, for the resumption of the transmission signal of the ERT.

ERTopen.com


* First published: Wednesday, August 21, 2013 at 10:00

Wednesday, 10 June 2015

La France va-t-elle abolir l'esclavage pour les Grecs?/Does France going to abolish slavery for the Greeks?



François Hollande a inauguré en mai 2015 le musée de l'esclavage en Guadeloupe. L'esclavage est reconnu depuis 2001, en tant que crime contre l'humanité. Aujourd'hui des hommes sont traités en esclaves, exploités par des maffias, par des sous-traitants de sous-traitants, par des actionnaires obnubilés par le rendement de leurs placements, par les consommateurs qui veulent ignorer le pourquoi du prix si bas de leurs achats. (Texte de Denis Dupré et de Panagiótis Grigoríou publié par “Le Huffington Post”, le 10 juin).

Monday, 8 June 2015

Grèce-Europe occidentale, échanges et malentendus/Greece-Western Europe, exchanges and misunderstandings



Les historiens Olivier Delorme, auteur de “La Grèce et les Balkans: Du Ve siècle à nos jours”, et Panagiótis Grigoríou, auteur de “La Grèce Fantôme - Voyage au bout de la crise 2010-2013”, s’entretiennent sur les relations complexes qu’a entretenues la Grèce avec l’Europe occidentale.
Présentation-débat, Lexikopoleío à Athènes - Mercredi 10 juin à 19h30.

Saturday, 6 June 2015

Destinée/Destiny



Athènes, temps d’orage et de week-end. Le petit navire grec négocie alors les déferlantes de la mondialisation néo-féodale aux gros et imposants cargos pirates, battant pavillon troïkan. SYRIZA indiscutablement, a mis de l’eau dans son vin, sauf que le plan grec est plutôt rejeté par les “institutions”.“Ce gouvernement et cette Assemblée n'entérineront pas un nouveau mémorandum”, a déclaré Alexis Tsípras devant les députés, vendredi 5 juin. À Athènes, l’atmosphère est électrique.

Tuesday, 2 June 2015

Sourds et muets/Deaf and dumb



Au-delà des apparences, notre époque serait assez sourde et suffisamment muette. Cependant, la Grèce s’habille de son soleil comme chaque été, et la saison s’annonce même très bonne en dépit des incertitudes. Les touristes, déjà fort nombreux à nous rendre visite, sont fiers de l’être et cela se voit. Le... compromis grec aurait donc dès lors un sens.

Friday, 22 May 2015

Musique grecque/Greek music



Les nouveautés de la campagne thessalienne ne dérogent pas aux dernières règles du pays. À Tríkala, ville présentée inlassablement comme paisible par ses visiteurs, l’innovation économique se résume à l’ouverture de nouveaux cafés et des autres bistrots à la mode. Ils remplacent vaillamment les anciennes boutiques, les librairies, ainsi que le plus ancien photographe de la bourgade, boutique immuable depuis les années 1930 du si grand siècle précédant et qui n’st plus. Il n’y a pas photo, la crise c’est aussi le changement.

Tuesday, 19 May 2015

Le sarcophage/The sarcophagus



Le pays patauge. Sur les plages d’Attique le... bas peuple a massivement célébré son attentisme ou peut-être son autisme, tandis que les reportages ont amplement distingué ce premier grand week-end dit des plages. Bientôt donc la faillite (?) dans une apathie alors remarquable ; il n’y aurait plus rien à dire ou à faire. Cependant, les médias et certains politiques, rapportent que l’accord entre la Grèce et les “Institutions” serait plutôt une affaire de jours.

Friday, 15 May 2015

Honnête compromis/Fair compromise



À Athènes on s’accroche au vent qui tourne et qui ne se stabilise pas encore. Dans le centre-ville, nos retraités néo-paupérisés, proposent aux passants abondants, billets de loterie et autres mouchoirs de poche, fatalement jetables. La vie se fait très belle sur les terrasses des cafés, les touristes sont de grand retour et au pays soluble, le gouvernement de la gauche, un... moment radicale, patauge plus embourbé que jamais dans sa... solution infinie.

Friday, 8 May 2015

Escrocrise



Dans les cafés athéniens on sirote d’abord le temps présent. Les medias, toujours si fiers de l’être, peaufinent la préparation des esprits quant à l’accord pressenti, entre la Grèce Tsipriote et la Troïka... institutionnalisée. Alors on chemine. Mémorandum III, dès lors ante portas. Les habitués de l’ouzo et de la petite bière commencent à se dire que le jeu aurait même été conclu par avance.

Monday, 4 May 2015

Salamykonos



La Grèce n’a toujours pas fait faillite. Elle a toutefois dignement fêté son premier mai 2015... près des plages. Plus exactement, c’est son sixième 1er mai et indubitablement le sixième été consécutif sous la Troïka... institutionnalisée. Temps nouveaux, déjà mal vieillis.

Friday, 24 April 2015

A la remorque/With the trailer



Athènes, soleil et incertitudes alors devenues triviales. Toutefois, on devine déjà les contours d’un possible “compromis”. Un défaut grec sans quitter la zone euro, voire un “arrangement honnête”, à la remorque de l’euro et à celle de sa supposée “stabilité”.

Tuesday, 21 April 2015

Impasses/Impasses



L’hybris gouverne le monde, l’hypocrisie règne, et la Troïka s’agace-t-elle des Grecs. L’été hellène, décidément ante portas, serait, aux dires des rumeurs officialisées par la presse internationale, entré en concurrence ouverte avec... l’avènement supposé prochain du défaut certifié de la Grèce, probablement sans quitter la zone Euro. Présent novateur et avenir... retouché !

Monday, 13 April 2015

Parodies/Parodies



Dans le Péloponnèse, comme partout ailleurs en Grèce, on scrute l’horizon. Dimanche de Pâques pour les Grecs (12 avril), et la famille des amis dans cette contrée bien au Sud, avait préparé le repas du jour, l’agneau traditionnel comme on aime dire sans trop y croire parfois.

Thursday, 9 April 2015

Fantômes et fantasmes/Ghosts and fantasies



Ce printemps grec, est aux dires de tous plus frisquet que d’habitude. Pluies incessantes entre deux rayons de soleil, bourrasques de vent et suicides... soutenus, à Athènes, à Patras, voire, à Rhodes. Alors maintenant du moins, on ne nous dira plus que tout ça, c'est du conte, ou que c'est du merveilleux... à l’envers.

Friday, 3 April 2015

Insolite dystopie/Unusual dystopia



Le printemps enfin revient, sans grand espoir apparemment, la Grèce est toujours accrochée aux mêmes amarres. Au Pirée, c’est le calme presque plat. Les rares espaces dédiés à l’attente de plein air mais abrités, sont par les temps qui stagnent principalement... consacrés aux sans-abri, si solidement amarrés au... naufrage social grec. Insularité et isolationnisme alors imposés !

Wednesday, 25 March 2015

Ellipses/Ellipses



Au royaume des vulnérables, c’est sur l’inconnu que la divine crise règne en maître. Le quotidien athénien retrouve ainsi l’essentiel de ses rythmes... écorchés. Vies... d’en bas, détachées du futur et autant suspendues dans le vide, pour le commun des mortels bien entendu. “J'ai de nouveau éteint la télévision, je ne lis plus les journaux, tout est confusion et imprécision, tu devrais le faire aussi”, insiste un retraité dans un café de la place Omónia.

Wednesday, 18 March 2015

Avril invisible/Invisible April



À Athènes c’est le moment de l’ablution. Les monuments de l’histoire contemporaine sont nettoyés avant la saison touristique. Ouverture prochaine. Nos beautés du 19ème siècle... brilleront alors entourées comme elles sont, d’incertitudes si criantes. Car sinon, c’est décidément une ère de chantage géopolitique qui s’ouvre et dont l’opinion grecque découvre alors toutes les dimensions depuis que le gouvernement SYRIZA/ANEL a été formé.

Saturday, 14 March 2015

Muraille d’échines/Wall of collars



Sur les murs de la ville, les enfants d’Athéna crayonnent leur espoir de la voir un jour se remettre. La ville, comme peut-être la déesse. En attendant... les mentalités athéniennes décampent de jour en jour. À l’aune de la nouvelle guerre... verbale mais essentiellement économique entre la Grèce et l’Allemagne, elles quittent alors les derniers chantiers battus du vernis européiste.

Tuesday, 10 March 2015

Le ciel des travailleurs/The workers’ sky



Les Grecs scrutent leurs journaux, comme ils scrutent autant le ciel improbable. Ils reprennent goût à la politique... et finalement dégout, par la dernière géopolitique de la dite Europe. Le pays négocie, son calendrier politique lequel redevient à peu de choses près, celui des rencontres de type... européen. Le suspens trouve alors son paroxysme... d’Eurogroupe en Eurogroupe. “Ce n'est pas une vie”, se disent à ce propos deux hommes, devant les quotidiens que le kiosque du coin suspend sur le premier grillage.

Sunday, 8 March 2015

Européisme et nazisme... Das Jahr 2015/Europeanism and Nazism... Das Jahr 2015



Nos annalistes et écrivains d’hier, entrevoyaient parfois assez clairement les fentes du temps humain qui est le nôtre. “Je me souviens de la maison sous l'Occupation, toujours fermée. Pendant la Guerre civile, même chose. Plus tard, je dus m'éloigner pour longtemps. Le régiment, les bateaux, des amours interminables et des tas de soucis, que je considérais comme uniques et pénibles entre tous. Jusqu'au jour où les deuils me ramenèrent chez nous. J'étais devenu le chef de famille. Moi, chef de quelque chose”.

Thursday, 5 March 2015

Mourir en Grèce/Die in Greece



La dégringolade avait commencé un peu avant la crise: la clientèle du petit magasin de tabac et de journaux, pourtant bien situé, s’effilochait progressivement. Le changement d’activité s’imposait. Bête investissement, mauvais calcul, la boutique qui remplaça le comptoir à tabac n’a jamais marché. Ils se retrouvent donc sans travail et sans ressources: lui, la cinquantaine, ancien anar d’eau douce ; elle, la cinquantaine, élevée “dans les plumes” comme on dit en Grèce pour parler de ceux dont l’enfance et l’adolescence se déroulent dans l’ambiance douce d’une famille petite-bourgeoise. Elle, c’est mon amie. (Par Christine, billet invité).

Monday, 2 March 2015

Printemps ambigu/Ambiguous spring



Le printemps est presque arrivé. Ses signes tangibles ne trompent pas, comme d’ailleurs ceux de la Troïka, nommée... “les institutions”. Pourtant, tout le monde s’accorde à dire en Grèce, que depuis le nouveau gouvernement “ce n'est tout de même pas comme avant”. Le dernier weekend était encore suffisamment clément pour permettre aux nantis comme à de nombreux autres, de remplir les cafés des bords de mer, au sud d’Athènes par exemple.

Monday, 23 February 2015

Carême/Lent



Carnaval sous la pluie en bord de mer. La bourgade et sa municipalité avaient fait preuve d’inventivité et de courage pour parachever ce moment de dérision. Temps supposé festif sous une actualité... dérisoire. Toute cette Grèce du moment et d’en bas étant alors présente, au-delà des illusions, de plein pied dans le sarcasme. La “pendaison” de la troïka a ainsi clos le défilé carnavalesque, cette dernière étant représentée par une figure portant un masque intentionnellement anonyme, mais renvoyant vaguement... au visage d’Angela Merkel.

Saturday, 21 February 2015

Traités des banlieues/Suburbs' Treaty



Un accord a été conclu à l’Eurogroupe vendredi soir. Donc... satisfaction. Durant les premières minutes de sa conférence (en grec), Yanis Varoufákis perdait un peu ses... mots, “c'est de la fatigue”, a-t-il expliqué depuis Bruxelles. “La Grèce tourne la page”, affirme depuis, dans un communiqué officiel le gouvernement grec. La page est certes tournée, le chapitre est hésitant... et le livre ne change pas. Pour le moment paraît-il.

Friday, 20 February 2015

Weimar de l'Égée/Weimar of Aegean



Une petite neige avait couvert l’Acropole jeudi matin. “Temps de Bruxelles et temps de Berlin” plaisantaient alors les Athéniens à l’heure du premier café. Le soleil étant de retour vendredi 20 février, les négociations lors de la réunion de l’Eurogroupe Bruxelles se poursuivront et... le froid persiste. Les dernières déclarations de l’Allemagne officielle, colériques et irrationnelles, prouvent - à mon avis - l’urgence à venir: défaire l’UE et ainsi... offrir à l’Allemagne sa juste place à la géopolitique du monde actuel. Et cela même, indépendamment des résultats “grecs” à court ou à moyen terme.

Tuesday, 17 February 2015

Fin de Partie ?/Endgame ?



Temps de carnaval. Rires et moqueries place de la Constitution, comme durant ce 15 février, lors du nouveau rassemblement populaire en cette année visiblement inaugurale de l’inconnu. Le nouvel “échec” de l’Eurogroupe (16 février), préciserait à sa manière la teneur de l’espoir. La rue grecque très déterminée, ne changera pas d’avis tandis que les récentes déclarations du ministre allemand de la financiocratie européiste ont été reçues comme une provocation de plus. Le gouvernement grec lui a répondu reprenant exactement les mêmes termes: “Nous plaignons le peuple allemand parce que ses dirigeants sont des irresponsables”.

Friday, 13 February 2015

Greece Terra Incognita



La Grèce, de l'image à l'imaginaire: Naviguons ensemble en mer Égée et en voilier, au-delà... des idées reçues !

Notre concept s’inspire du voyage ethnographique en Grèce, à travers ses encrages dans le passé historique et civilisationnel de l’espace méditerranéen.

C’est autant un périple qu’un chemin de connaissance, de réflexion et de dialogue, proposé par l’ethnologue et historien Panagiótis Grigoríou et ses partenaires, à tous ceux qui souhaitent voyager et appréhender nos réalités autrement, tout en pratiquant un “tourisme” responsable et solidaire.

Logotype et lien vers le site Terra Incognita




* Photo de couverture: Page d’accueil du site Terra Incognita

Ponts et chaussées/Roads and Bridges



Athènes respire mieux, cependant, entre attente et attentisme. Ce temps suspendu ne durerait guère très longtemps. Les rassemblements populaires et singulièrement citoyens du mercredi 11 février, ont été massifs. Ambiance nouvelle place de la Constitution, sans présence policière. J’y ai distingué toute cette sociologie de la classe (trop peu) moyenne des Indignés de 2011, à l’absence avérée des adeptes de l’aubedorisme, et des communistes du PC grec. On manifeste à Athènes de la sorte (comme on peut le faire autant à Madrid, à Lisbonne ou à Paris), pour... se faire entendre à Bruxelles.

Wednesday, 11 February 2015

La tanière du loup/Wolf's Lair



L’Acropole sous la neige. Pourtant, “Nous ferons de la Grèce un pays européen normal”, a déclaré Alexis Tsípras ce mercredi 11 février en recevant à Athènes Angel Gurría, Secrétaire général de l'OCDE. La veille, lors de l’investiture parlementaire du gouvernement SYRIZA/ANEL, Alexis Tsípras a rappelé que la Grèce a définitivement tourné la page du mémorandum. La Grèce ne se pliera pas au chantage, nous sommes un pays souverain. “Nous avons emprunté un chemin sans retour” a précisé le Premier ministre de la nouvelle Grèce.

Tuesday, 10 February 2015

Troïkophages



Les événements se précipitent jusqu’à se télescoper. Lors de son discours devant le Parlement, dimanche 8 février, Alexis Tsípras insiste quant à son obligation politique et morale: ne pas dévier du programme sur lequel il a été élu. Ses priorités: faire face à la crise humanitaire, restaurer la dignité humaine, populaire et nationale, “notre grand critère non négociable, c'est l'intérêt national”, a-t-il insisté. Toutefois, la porte reste ouverte à la négociation avec les partenaires au sein de l’UE, dirigeants néo-impériaux Allemands compris.

Friday, 6 February 2015

Nuits d'Athènes/Nights of Athens



Certains moments graves peuvent être parfois autant gracieux. Le soleil radieux d’Athènes... salue de la sorte la dernière décision de la BCE, non sans sourire. Puis, soirée très douce sur la place de la Constitution où le peuple a déjà manifesté son soutien au gouvernement grec au soir du 5 février.

Tuesday, 3 February 2015

Nos dirigeants... Tsipriotes/Our leaders... Tsipriotes



Grèce, moments de tempête et temps des premières fraises sur les étales. Les habitants de nos contrées soulagés en cette toute première nouvelle historicité savourent encore le moment propice. Car les instants opportuns dans l’histoire... ont bien la mémoire courte. Souriants ou réveillés comme pour nous arracher d’un cauchemar, nous ne savons plus si nous naviguons déjà au large, ou bien droit devant, vers la grande dépression. Peu importe, le pays connait cependant sa première éphorie depuis longtemps... l’Amérique en plus.

Friday, 30 January 2015

Poupées... grecques/Greek dolls...



Il fallait s’y attendre. La barrière anatomique de la société grecque étant dès lors ouverte par les politiques... du colonialisme par la dette, et cela jusqu’à atteindre sa rupture tissulaire, le... fâcheux impossible s’est alors produit. Voilà comment, la Chancellerie a été prise de court, surtout quant à la nouvelle coalition gouvernementale entre SYRIZA et ANEL, et non pas “comme prévu”, entre le parti de Tsípras et le parti-instrument, dit de la “Rivière”. Une manière d’éterniser mémorandum et autant... la mainmise de Berlin sur les affaires grecques. Raté.

Tuesday, 27 January 2015

Grecs enfin indépendants/Greeks finally independent



L’ambiance athénienne est déjà plus détendue, apaisée même. Le voisin Chrístos enfin souriant n’a des yeux que pour... le soleil réapparu, pourtant sous la pluie. “Le sombre voile disparaît, nous nous voyons déjà autrement, Samarás et sa bande d'escrocs et de traîtres ne sont plus aux affaires, un mauvais sort, une malédiction se dégagent enfin d’un coup. Notre dignité revient”. Même ambiance dans les transports en commun, dans la rue et dans les cafés. La peur s’évapore, et l’inconnu... flottant alors domine.

Sunday, 25 January 2015

Dignité victorieuse/Victorious dignity



À trente minutes des premières estimations officielles l’ambiance est déjà à la fête dans les studios de la radio 105,5. On évoque les résultats probables faisant état de plus de 10 points d’avance entre SYRIZA et la (vieille) Nouvelle démocratie d’Antonis Samarás. À deux pas de la radio Rouge, devant le siège de SYRIZA rue Koumoundoúrou, les medias du monde entier profitent du bitume et bientôt de l’histoire en direct. Indescriptible déjà. Beautés historiques.

Saturday, 24 January 2015

Poésie électorale/Electoral poetry



Moments rares d’une poésie éphémère. L'étymologie même du mot “poésie” signifie “création”, et cette création pour une fois “d'en bas”, n’est que l’accomplissement d’une réalisation en cours et alors sous nos yeux, comme sous la pluie athénienne. Petits gestes, sourires, discussions, tout comme le silence de certains, converge pour façonner le résultat de demain.

Friday, 23 January 2015

Podemos



Notre petite radio était plus rouge que jamais. Et nous, assis en cercle, plus d’une quarantaine de personnes dans un petit studio, (nous) avons accueilli jeudi 22 janvier à la Radio 105,5 “Sto Kókkino - Au Rouge”, Pablo Manuel Iglesias Turrión de Podemos et de tout cœur surtout. L’histoire émouvante en direct, tandis qu’au même moment, les petits navrants s’en vont déjà. Vassílis Kikílias, ministre de l’Ordre public a fait le tour des bureaux dans son ministère vendredi 23 janvier faisant ses adieux.

Thursday, 22 January 2015

Die Linke/(The Left)



L’histoire finit par couler parfois dans nos veines. Pour une fois, la rue y participe, drôle d’atmosphère, Athènes se lève, le sourire en plus, on revit. Jeudi matin (22 janvier), Bernd Riexinger, Coprésident de “Die Linke” était l’invité de la radio “105,5 Sto Kokkino”. J’ai participé à l’instantané historique, grave et émouvant à, la fois. SYRIZA n’est pas que le moment exclusivement grec de la Gauche.

Tuesday, 20 January 2015

Pseudologies troïkannes ultimes/The ultimate troïkannes’ pseudologie



L’espoir est en route. Pour une fois le slogan exprime tout simplement la réalité. Le parti de la Gauche radicale a ainsi installé son grand kiosque au centre-ville d’Athènes aux couleurs de l’espoir. L’image est forte, Alexis Tsípras, un soleil alors radieux, en plus... du sans-abri du coin, la tête baissée... assis pourtant si près de l’espoir et de sa route et toutefois si loin. Presque toute la Grèce du moment est contenue dans cette image.

Friday, 16 January 2015

Une image de la crise/A picture of the crisis



Une image de la crise grecque !

Thursday, 15 January 2015

Grippe espagnole/Spanish flu



L’effondrement de l’effronté Antónis Samarás serait alors une affaire en cours. Une chute dont l’ampleur demeure certes pour l’instant insondable ; seulement, nous l’attendons avec grande impatience. Et à en croire les langues trop bavardes au sein de son parti, l’antique... Nouvelle démocratie, l’avenir politique du Premier ministre serait sujet même à caution. C’est ainsi que son ami politique à la confrérie des... “Aristaustaires” Mariano Rajoy, président du gouvernement d’Espagne, est venu le soutenir à Athènes mercredi 14 janvier. Une ultime visite, devant une mort politique programmée.

Wednesday, 14 January 2015

Charlie, tes nouveaux adeptes sont-ils tous de bonne foi ?/Charlie, your new followers are they all good faith?



Par Denis Dupré - Enseignant chercheur à l’Université de Grenoble - Billet invité

Le texte qui suit, s’apparente à une caricature. Non sous forme de dessin mais de pamphlet dont les pressions du “politiquement correct” menacent tout autant l’existence que celle du dessin de caricature. Sa publication est signe de liberté d’expression. Aucun media français, ni en page opinion ni même en courrier des lecteurs, n’a publié ce texte. Une journaliste m’a donné les raisons officieuses. D’abord un ton trop violent. Ensuite, le risque de poursuite judiciaire à partir du moment où des personnes puissantes sont citées. Enfin, le plus important, la mise en question de l’indépendance de la presse française.

Tuesday, 13 January 2015

Contours inimaginables/Unimaginable contours



Notre immense modernité surclassée, sait encore et précisément, comment remanier les faits ainsi que leurs symboles. Et cela, jusqu’au détournement... bouclé. Il y a un moment déjà, pendant la deuxième moitié du siècle antérieur, que Günter Anders, lequel ne s’accommodait plus du tout des illusions de l’historicisme occidental, écrivait alors ceci: “Notre défaut fondamental, (c’est) notre incapacité à nous imaginer autant de choses que nous sommes capables d'en produire et d'en faire fonctionner”. Pour le meilleur et surtout, pour le pire.

Friday, 9 January 2015

La confection du futur/The making of the future



L’histoire humaine, c’est de la tourmente et de moments d’hiver, entrecoupés parfois d’étincelles signifiantes, de la Raison comme de la Phronesis. L’étincelle du soir (8 janvier) en tout cas, fut celle de la rue Sína, devant l’Institut français au cœur de la ville. Cette rue étroite n’avait jamais accueilli une telle foule. Français vivant à Athènes et gens d’ici et d’ailleurs, tous anciens citoyens... restants du court XXe siècle de l’après-guerre, tous ont rendu un hommage silencieux aux assassinés de Charlie Hebdo. Historicisme, forcement passager et incontestablement trompeur.

Wednesday, 7 January 2015

Monstruosités/Monstrosities



La nausée venue d’ailleurs a tout d’un coup déclassé notre crise. Nos medias aussi s’affichent en... Charlie Hebdo ce soir. Homicides troublants et hommages alors troublés. Au soir du 7 janvier j’intervenais en direct sur les ondes de la radio 105,5 exprimant mon... analyse “à chaud”. Que dire alors en si peu de temps... radiophonique trop rapide. Historicité accélérée aux maniérismes elliptiques. Ellipses, autrement-dit, manques, défauts, insuffisances, déjà, et d’abord quant à la Raison. Donc sauvagerie.

Monday, 5 January 2015

Atrocités du Merkelisme/Atrocities of Merkelisme



La neige recouvre les montagnes autour d’Athènes et de son agglomération. La bataille électorale, la plus courte et la plus décisive en Grèce depuis bien de décennies ne fait que commencer. Trois semaines seulement, d’un mois de janvier qualifié déjà de “rouge” par le quotidien pro mémorandum “Ta Néa”. Les ornements des temps de fêtes qui n’en sont pas, retrouvent rapidement leur place dans les placards, de même qu’Antónis Samarás, l’hiver alors potentiellement prometteur montre ses dents.