• Due to recent updates, Google automatic translation and consequently our site, no longer works in Chromium-based browsers.
    While waiting for a technical solution, we suggest you use the Firefox browser or our site in French.
    • Suite à des récentes mises à jour, la traduction automatique Google et par conséquence notre site, ne fonctionne plus dans des navigateurs basés sur Chromium.
      En attendant une solution technique, nous vous proposons d'utiliser le navigateur Firefox ou notre site en français.

Saturday, 19 December 2020

Our fight
Notre combat



Époque au passage stratégique voulu par certains, ça passe ou alors ça casse. D’ailleurs, les initiés le prédisaient déjà depuis longtemps, à l’instar de Frédéric Joliot-Curie en 1947, dans la “Revue des Etoiles”. “La guerre future sera une guerre invisible. C’est quand ses récoltes seront détruites, ses industries paralysées, ses forces armées incapables d’agir qu’un pays comprendra tout à coup qu’il était en guerre et qu’il est en train de la perdre”.

Bientôt Noël. Athènes, décembre 2020

C’est toutefois la situation d’aujourd’hui ; et elle est certainement potentiellement bien plus grave que celle qui se constatait en cette Europe de 1947. Au sujet même décisif de l’avancée mondialiste, la question est dramatique, en ce sens qu’elle implique chez les Européens un sentiment de dépossession du plus intime de leur identité, voire désormais, de leur avenir.

Évidemment, le plus grand obstacle pour les mondialistes est constitué par l’Europe, Russie comprise, berceau d’une civilisation chrétienne, d’abord grecque et latine qui l’ont formée, entre autres par ses traditions enracinées. Ce n'est donc pas l'effet du hasard si le caractère ethnocidaire de ladite Union européenne est bien en évidence dans cet énoncé. Il est flagrant que la guerre actuelle d’anéantissement, a d’abord été ressentie en cette Europe méditerranéenne depuis les années de la Troïka comme par hasard, d’ Athènes à Rome, et ce n’est pas fini.

Car pour soi-disant unir l’Europe sur des bases différentes, sur des fondations apatrides et inhumaines ; pour construire l’unité européiste sur une convergence de simples intérêts économiques et financiers, il faut donc enlever à la racine toute mémoire historique, toute conscience d’un passé dignement partagé, toute persistance d’un type d’homme inséré dans sa terre, avec ses traditions, ses lois, ses usages et ses coutumes.

Nos retraités buvant leur café dehors. Athènes, décembre 2020

Commerce en faillite récente. Athènes, décembre 2020

Abandon. Athènes, décembre 2020

Nous en sommes là en cette année COVIDienne 2020. Depuis près d’un demi-siècle, tout a été fait pour pousser à un état d’apparente anarchie généralisée, isoler les gens dans leur égoïsme, mélanger les peuples par la prescription immigrationniste, autrement-dit, enterrer les nations européennes, ce sont là, comme chacun peut le constater aujourd’hui, les lignes directrices suivies par le totalitarisme mondialiste.

Un certain équilibre social quelque peu précaire et voulu comme tel, a assez bien servi les initiés jusqu'à il y a une vingtaine d'années. Il a surtout abouti à l’élaboration déjà... suffisante d’un homme sans racines, sans traditions, sans références, sans terre, sans autre but dans la vie que le plaisir ou l’accumulation de richesses personnelles, d’après le modèle transitoire recherché par les mondialistes. Faire des peuples des marionnettes, une masse docile dont les prétentions ne dépassent pas le bien-être matériel et dont la vision du monde, vaste seulement en apparence, ne dépasse pas en réalité les limites étroites de sa médiocrité existante imposée.

Sauf que le modèle transitoire tardait à... fournir les résultats escomptés, et que les nations de la vielle Europe ne se laissent pas assassiner si facilement. Les initiés des sectes de la mondialisation savent bien tout cela. Ils nous surveillent attentivement et se hâtent d’intervenir pour étouffer tout signe, même timide de... rappel de la souveraineté populaire, chez les Gilets Jaunes par exemple, au moment où le peuple français relevait la tête. D’où tout ce torrent d’anathèmes, jeté chaque fois que quelqu’un cherche à mettre en question le totalitarisme exercé par les monstres élitomorphes.

Le modèle transitoire aurait donc fait son temps, qui fut celui de la guerre invisible, désormais, tout ou presque devient affiché. Bienvenue au royaume de l’instrumentalisation du COVID-19 et de la Grande Réinitialisation.

Nouveaux pauvres... Grande Réinitialisation. Athènes, décembre 2020

Soldat grec et son enfant sur l’Acropole. Athènes, 1940

Vue depuis l'Acropole. Athènes, années 1930

Décembre donc 2020 au pays grec sous la Troïka, sous ce carcan totalitaire que lui impose l’Euro-Allemagne, autant désormais, sous l’apocalypse de la dictature synarchique sanitaire... et en face, il y a cette Turquie islamiste, plus agressive que jamais. Hiver européiste. Devant la résidence officielle du Premier ministre “grec”, trois représentants de l’intersyndicale des employés du tourismes ont... enfin osé déployer une simple banderole : “Nous avons faim”. Ils ont été rapidement embarqués par les forces de l’ordre, la circulation a même été interdite dans le secteur. Le pouvoir et d’ailleurs... le psychisme de la marionnette Mitsotákis ne supportent pas qu’on leur rappelle les réalités qui ne sont pas les leurs.

Ailleurs dans le pays, en Chalcidique, péninsule du Nord de la Grèce s'avançant dans la mer Égée, des habitants du village de Sykiés se sont révoltés “contre la Junte sanitaire et contre la fermeture des églises... pendant que les mosquées demeurent ouvertes” en Thrace voisine, région où est installée une minorité musulmane. Un véhicule, très probablement parmi les voitures banalisées de la Police dépêché sur place, a violemment été pris pour cible.

Sans doute il y a urgence. Mitsotákis, visiblement de plus en plus nerveux alors multiplie les contacts annoncés ou pas, avec ses maîtres, à savoir Berlin et les PDG de grandes multinationales, en ce moment notamment, Albert Bourla PDG de Pfizer, André Calantzópoulos Chef de Direction de Philip Morris International, et Punit Renjen Chef de direction de la multinationale de services professionnels Deloitte.

Nous avons faim. Athènes, décembre 2020

On apprend au passage que son gouvernement, c’est-à-dire “l’État grec”, a signé un accord avec la société Palantir Technologies, et on l’apprend seulement grâce à la presse économique internationale ainsi que par les tweets de Geoffrey Pyatt, l’Ambassadeur des Etats-Unis en poste à Athènes. Car pour les conspirés Mitsotakiéns le secret doit être gardé sur cette convention, y compris à l'égard du “Parlement”.

On peut alors consulter la presse internationale pour nous consoler. “Notre partenariat avec le gouvernement grec est né de la nécessité, une fois que la pandémie a commencé, a déclaré Alex Karp, co-fondateur et PDG de Palantir Technologies. Nous avons facilement joué un rôle clé dans leur effort de réponse au COVID-19, qui d'après notre expérience a été l'un des meilleurs au monde, et nous sommes impatients d'élargir ce partenariat pour les années à venir. Le ministère de la Gouvernance numérique, à la tête de la transformation numérique rapide de la Grèce, a autant joué un rôle central en facilitant rapidement notre partenariat, permettant aux principaux décideurs à générer des informations exploitables en quelques jours. Alors que la pandémie continue d'évoluer, Palantir fournira des capacités avancées d'intégration et d'analyse à toute une gamme d'initiatives gouvernementales, afin de permettre une prise de décision basée sur nos données”.

Pour l’information aseptisée, “Palantir Technologies est une société de logiciels qui construit des plates-formes de données d'entreprise destinées aux organisations dotées d'environnements complexes et sensibles. De la construction de voitures et d'avions plus sûrs, à la découverte de nouveaux médicaments et à la lutte contre le terrorisme, Palantir aide les clients des secteurs public, privé et à but non lucratif à transformer la façon dont ils utilisent leurs données. L'entreprise travaille pour la communauté du renseignement des États-Unis, notamment pour la NSA, la CIA et le FBI, pour différents acteurs du système de défense américain, comme les US Marines, l'US Air force et les Opérations spéciales, et pour plusieurs services de police comme le NYPD, le LAPD et la Direction générale de la Sécurité intérieure française. Elle s'est diversifiée dans les secteurs de la finance, de l'assurance, de la santé et des biens de consommation courante”.

Tweet de Geoffrey Pyatt, l’Ambassadeur des Etats-Unis. Décembre 2020

Mitsotákis et Karp. Lors de la session du Bilderberg Group en 2016

Nous voilà... rassurés. D’autant plus que Mitsotákis aurait sans doute fait... l’heureuse connaissance d’Alex Karp de Palantir chez les... plus grands boutiquaires gnostiques, lors de la session du Bilderberg Group en 2016. On ne peut pas connaître le véritable contenu des colloques initiatiques du Bilderberg ; il semble toutefois que ces réunions de la dernière décennie, le cas échéant sous... les bons offices de George Sóros et de Klaus Schwab, aient été décisives pour accélérer... “notre” actuel passage stratégique. Le séminariste Mitsotákis, était donc jugé apte à incarner le rôle de la prochaine marionnette, celle entre autres, de la transition numérique... et pour certains d’abord numéraire.

Cette semaine, sur la chaîne “grecque” de la télévision germano-compatible et turcophile SKÁÏ, la journaliste Kossióni alliée par son mariage aux Mitsotákis, épaulée du directeur du même groupe de presse, le Bilderbergien Papahélas ont tous deux pompeusement décrété que “seul le parti de la Nouvelle Démocratie sous Mitsotákis, est enfin apte à conduire la Grèce vers sa transition numérique”. Les GAFAM, Palantir et Pfizer du... premier faux vaccin de l’humanité décidément parallèle, sont passés par là. Oui, Mitsotákis... est apte à conduire la Grèce vers sa transition numérique, visiblement... quitte à la vacciner de force.

Comme le dit d’ailleurs le journaliste Trángas, “nous avons à faire à des bandits organisés, politiques et numériques, à une émanation des mafias mondialistes, comme nous ne devons pas oublier que la riche famille des Mitsotákis, profite toujours du pouvoir politique pour faire fructifier ses propres affaires”, radio 94.3 FM, le 18 décembre.

Le pays réel ne chante plus. Grèce des années 1940

Les aires de jeux ont été fermées. Athènes, décembre 2020

Pendant cette nouvelle période du confinement, le pays réel ne chante plus comme jadis et les aires de jeux pour ses rares enfants ont été fermées. En ce moment, les politiciens numériseurs vomissent plutôt toute la bile des GAFAM et alors ils nous menacent. “Vous vous faites vacciner, sinon, vous allez être punis pour votre insolence”. Voyons, le flicage numérique avance, et il va falloir en extraire suffisamment de données pour Palantir lors de l’expérimentation grandeur nature du vaccin... de la transition. Déjà, un quart seulement des hospitaliers en Grèce se déclare prêt à se faire vacciner. D’après mes sources directes, en Thessalie, dans un grand hôpital régional, un médecin sur dix seulement... accepte de jouer le cobaye.

Ainsi l’information circule et même sur la télévision SKÁÏ, Manólis Kéllis, scientifique grec travaillant au MIT aux Etats-Unis, a vendu la mèche. “Le vaccin était prêt dès le mois de mars 2020”. Bonne blague, surtout pour une “pandémie” décrétée à peine deux mois plus tôt. Dans le même ordre d’idées, un médecin hospitalier à Chypre, nous informe enfin que seul un logiciel... mondial décide du classement des décès à l’hôpital dans la case COVID-19 ou pas, les médecins n’y peuvent alors rien faire d’autre, ni plus ni moins.

Au même moment, l’autre scandale du coronavirus éclate dans l'Allemagne de Merkel. Le modèle allemand largement salué par le régime d'Angela Merkel pour soi-disant faire face à la pandémie de COVID-19, est maintenant englouti dans une série de scandales potentiellement dévastateurs allant au cœur même des tests et des conseils médicaux utilisés pour déclarer des fermetures économiques draconiennes et ensuite, les vaccinations obligatoires. Non, surtout pas, ce n’est pas un complot!

Quelle transition ! Votre pauvre blog est sans doute autant surveillé ; cependant, la guerre actuelle n’est plus une guerre invisible. Sauf bien entendu pour les aveugles, cette partie du peuple encore docile dont les prétentions ne dépassaient pas le bien-être matériel. Bien-être matériel pourtant, ce dont les initiés sataniques décrètent la mise à mort, comme notamment celle des restaurants. Fondue, raclette, choucroute, et autre moussaka pourraient bien passer à la trappe dans le cadre du voyage vers le... Nouveau Monde. Le système rase désormais au scalpel et ce n’est guère gratis. Il n’y a ni pandémie ni démocratie et c’est la guerre.

Votre pauvre blog est surveillé. Hermès, décembre 2020

Époque au passage stratégique ainsi voulu par certains, ça passe ou alors ça casse. Désormais, nous en savons suffisamment. Il faut passer à l’acte, numériquement certes mais surtout physiquement. Cela fait près de trois siècles que les... initiés ont peur des peuples, à chaque fois que ces derniers se mobilisent.

En France, le professeur Christian Perronne est démis de ses fonctions de chef de service par Martin Hirsch, directeur général de l'AP-HP, l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris. D’ailleurs, le professeur Perronne sait de quoi il parle. “On ne m'a pas acheté puisque je ne suis pas achetable”.

Oui, Martin Hirsch l’européiste... naturel, petit-fils d'Étienne Hirsch, l’ancien commissaire général au Plan, Ingénieur, considéré comme l'un des principaux maîtres à penser de la Communauté européenne. Il avait même préconisé la création de l’E.C.U. dès 1971, en bon initiateur... parmi les initiés. Il avait surtout été le bras droit de Jean Monnet, cet antidémocrate notoire, qui fut la vraie marionnette du Congrès de la Haie et autant un proche de la CIA. Dieu que non, l’histoire... ne se répète jamais.

Et en Grèce, par l’instrumentalisation programmée du COVID-19, le bandit politique Mitsotákis a été nommé pour détruire ce qui reste de l’économie grecque, imposer le télétravail, le télé chômage, la télé-éducation, en somme, le télé-isolement de la population, conduisant tout droit à la rupture définitive et notamment irrémédiable, du tissu social. Ses maîtres sont pressés, car ils espèrent que l’après COVID sera d’abord l’époque de la réaction populaire rendue impossible, et que dans ces conditions, la Nation en tant que structure déjà en Europe, aura sauté pour de bon. Ils se trompent.

Passage... stratégique. Canal de Corinthe, années 1960

Notre combat doit être total comme il doit également être organisé, coordonné et... surprenant, contre le camp du totalitarisme, son européisme compris. La mobilisation des peuples en Europe doit se faire de manière de plus en plus... physique sur le terrain, tandis que le destin politique des pantins aux commandes doit être définitivement abrogé, pays après pays. La peur changera alors de camp et bien entendu, l’Union européiste sera sitôt détruite.

Même si notre point de vue n’est fort heureusement, pas toujours en accord sur tout, nous n’avons pas d’autre choix devant nous. Mon ami Olivier Delorme, l’écrit d’ailleurs de manière si émouvante, rendant hommage à Coralie Delaume, qui était pour nous tous, et, pour lui, aussi une amie, “animée par la passion de la France et de la souveraineté – c’est-à-dire de la liberté de chaque peuple, le français comme les autres, à déterminer son destin”.

Á nous, maintenant, de gagner ce combat pour lequel elle nous a donné tant de munitions intellectuelles et dont elle n’a pu voir l’issue ! Nous le lui devons”.

Avec Coralie, nous partagions aussi la passion des chats...
Mimi de Greekcrisis. Décembre 2020*

* Photo de couverture: Passage du Canal de Corinthe, années 1930